trailer

AGENDA

Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains, 31 mars et 1er avril 2014, 12h
Les spectacles français, Bienne,  2 avril 2014, 12h
Nuithonie, Villars sur Glâne, 3 avril 2014, 12h
Théâtre de Valère, 4 avril 2014, 12h
Théâtre de Vevey, 5 avril 2014, 12h
CCRD, Delémont, 8 avril, 12h
Théâtre du Grütli, 9 avril, 12h
Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains, 10 et 11 avril 2014, 12h
Festival de la cité, Lausanne, 11 juillet 2014, café St Pierre
Festival des Jeux du Castrum, Yverdon-les-Bains, les 21, 22 et 23 août 2014

en bref

A PROPOS DU SPECTACLE

Puppet trap ou Comment une chaussette m'a sauvé la vie est un spectacle pour deux comédiens et quatre marionnettes, qui se base sur une expérience vécue. Celle d’un marionnettiste chilien, enfermé à tort, en Équateur, dans une des prisons les plus dangereuses au monde et qui a utilisé son art pour sauver sa vie. Le héros de cette histoire surprenante et touchante, Jano Mateluna Nunez, est également un des comédiens du spectacle.

en bref

L’HISTOIRE

Jano, un jeune marionnettiste chilien, naïf et rempli d’illusion, parce que l’amour qu’il porte à une Suissesse trouble son esprit, oublie les règles élémentaires de prudence. Il se voit arrêté le 14 juin 2004 avec quelques grammes d’herbe sur lui, alors qu’il travaillait comme marionnettiste en Équateur. Injustement accusé de narcotrafic, il est emprisonné sans jugement à Quito, dans la prison de Garcia Moreno.


SUITE>

Séparé de la marionnette de Loup qu’il avait avec lui lors de son arrestation, il traversera seul ce monde obscur comme Orphée dans les « enfers », parvenant à retrouver le chemin de la sortie, et la lumière de la liberté, grâce au maniement de son art. Il y découvrira peu à peu un univers où la manipulation ne s’applique pas qu’aux marionnettes.

le spectacle

Le spectacle

LE CONTEXTE HISTORIQUE

En Équateur, dans les années 2000, 78% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. C’est un pays économiquement et politiquement instable, rongé par la corruption. Et le trafic de drogue y est très important.

Or, au début des années 80, la puissance acquise par les cartels colombiens commence à inquiéter les autorités américaines, qui voient d'un très mauvais œil le déséquilibre géopolitique engendré par le trafic de drogue dans des pays aussi près de leurs frontières.


SUITE>

Sans compter la hausse importante de la criminalité et de la violence dans les rues des villes américaines.

La “guerre à la drogue” est donc lancée par le président Bush (senior) dans les années 1980. Ils établissent des bases militaires de surveillance du narcotrafic en Amérique du Sud. Et notamment en Équateur, où en 1999, ils obtiennent du gouvernement une concession de dix ans pour l’établissement d’une base aérienne à Manta.

Les États-Unis soutiennent par ailleurs financièrement les États d’Amérique du Sud dans leur lutte active contre les narcotrafiquants. Cet apport conséquent en dollars dans un pays instable et corrompu a bien évidemment engendré de graves dérives. Le cas de Jano en est une.

Le spectacle

UNE EXPERIENCE QUI QUESTIONNE...

L’histoire de Jano tourne autour de problématiques essentielles de notre « être au monde »

Comment rester humain dans un monde inhumain ?

Cette expérience questionne sur les limites de l’humanité de chacun, sur la difficulté de ne pas devenir un animal en étant traité comme tel. Elle soulève l’importance que peu avoir l’art dans ce combat pour sauver sa propre humanité, dans un monde injuste, violent, corrompu, comme abandonné de Dieu.


SUITE>

Quelle est la place et l’importance de l’art dans une société violente et injuste et, par extension, dans la société en général ?

L’importance de la culture et de l’art est sans cesse contestée dans notre société, et les attaques politiques ou économiques sont régulièrement renouvelées. L’histoire de Jano rappelle que l’acte artistique, même réduit à sa plus simple expression, a un sens, qu’il peut jouer un rôle capital au sein d’une société et qu’il peut même avoir le pouvoir de sauver des vies...

Le spectacle

MIDI, THEATRE!

Cette création a été mise sur pied dans le cadre du projet Midi-Théâtre ! imaginé par Gwenaelle Lelièvre, regroupant six compagnies et sept théâtres romands. Il s’agit d’un nouveau rendez-vous théâtral proposé durant la pause de midi. Dalhia Production a été invitée par le Théâtre Benno Besson pour y créer un spectacle original dans ce cadre.

générique

générique

Production :

Dahlia Production


Ecriture et adaptation :
David Deppierraz d'après le témoignage de Jano Mateluna Nunez


Mise en scène :
Laurence Iseli


Jeu :
Jano Mateluna Nunez
Blaise Froidevaux


SUITE>

Scénographie :
David Deppierraz


Construction décors :
Denis Correvon


Création marionnettes et masque :
Céline Bernhard


Création marionnettes de Loup :
Jano Mateluna Nunez


photo

photos

A propos du spectacle:

24 Heures du 5 avril

A propos de Midi, Théâtre!:

La Liberté

La Tribune

Le Matin